Les secrets de la lecture rapide (1re partie)


Par SuccessMuslim

Le monde dans lequel nous vivons nous submerge d’informations mais nous avons, en revanche, peu de temps pour tout absorber. Si on considère qu’en moyenne une personne lambda lit environ 250 mots par minutes, il lui faudra 7 heures pour lire un ouvrage de 300 pages (avec 500 mots par page). Si on augmente la vitesse de lecture à disons 1000 mots par minute, le même livre peut être lu en une heure et demi !

Comment la lecture rapide peut-elle changer votre vie ?

Avant que je n’assiste au cours de lecture rapide, je lisais environ 250-300 mots par minute. Aujourd’hui, je lis environ 1000 mots par minute, Al hamduliLah. Et je compte augmenter encore plus ma vitesse de lecture !

Donc, je peux facilement finir 4 ou 5 livres par jour -ce que je fais quand je prépare un article. Avec les bonnes compétences, vous pouvez aussi faire pareil.

Cet article est le premier d’une série de 3. Voici comment nous allons traiter le sujet :

  • 1ère partie : introduire le sujet et établir un plan d’étude. Nous verrons ce qu’est la lecture rapide, la différence entre la fiction et le non-romanesque, comment nous sommes devenus des lecteurs lents et le concept « viande, pomme de terre, légumes ».
  • 2ème partie : nous traiterons de la différence entre la lecture rapide et la lecture photographique, du choix d’un partenaire d’étude et apprendrons 5 stratégies pour une lecture rapide efficace.
  • 3ème partie : nous irons à un niveau plus avancé et étudierons les mouvements des yeux, la vocalisation, la sous-vocalisation, l’étendue de la vision et je partagerais une technique très efficace appelée «  une procédure en deux étapes » (Two steps process). A la fin de la série, je vous indiquerai des références de lecture et des vidéos que vous pouvez utiliser, et comment faire passer l’étude de la lecture rapide à l’étape supérieure !

Faites d’abord le point

Commencez par déterminer votre vitesse de lecture. Sélectionnez un paragraphe assez long et comptez le nombre de mots qu’il comporte (en utilisant l’option statistique de votre logiciel de texte). Lisez ce paragraphe avec votre rythme normal de lecture et chronométrez combien de temps il vous faut pour le lire en entier. Ensuite, divisez le nombre de mots que contient le document par le nombre de minutes qu’il vous a fallu pour lire le texte, vous obtiendrez ainsi votre vitesse de lecture !

La vitesse de lecture d’un lecteur moyen sera d’environ 300 mpm (mots par minute). Assurez-vous de vous chronométrer dès que vous apprenez chacune des techniques, ce qui vous permettra d’apprécier quotidiennement votre progrès.

Qu’est-ce que la lecture rapide et en quoi est-ce utile dans ma vie ?

Pour visiter une ville, vous pouvez soit parcourir chaque rue, ou faire un tour en hélicoptère et apprécier la ville dans son ensemble. C’est la différence entre une lecture rapide et une lecture normale. Lire un ouvrage mot par mot, du début jusqu’à la fin n’est pas vraiment la stratégie la plus efficace et rentable. Une méthode efficace est de lire en survolant le livre en hélicoptère !

Lecture rapide… ou pas

Je suis fan des romans policiers, que je lis régulièrement. Bien que je maîtrise la lecture rapide, je n’applique pas cette technique quand je lis un roman policier parce que mon objectif est d’apprécier la qualité du livre et non pas juste finir l’ouvrage.

Donc si vous voulez mon avis, voici les types de documents avec lesquels vous pouvez utiliser la lecture rapide :

  1. Journaux
  2. Magazine
  3. Blogs
  4. Nouvelles
  5. Recherches universitaires

Voici les documents qu’il convient de lire normalement :

  1. Des livres ou articles portant sur un sujet compliqué ou très détaillé
  2. Des ressources centrées sur le développement personnel (par exemple, il vaut mieux ne pas appliquer la lecture rapide quand il s’agit d’un ouvrage islamique)
  3. Si vous voulez apprécier le style d’écriture de l’auteur
  4. Quand vous devez réfléchir à ce que vous lisez
  5. Quand vous faites une relecture de la documentation
  6. Quand votre objectif est d’apprécier ce que vous lisez et non pas de finir rapidement le livre

Déterminer le contenu : Fiction vs histoire vraie

Les romans de fiction font travailler l’imagination, l’audition et entraînent une sensation kinesthésique. Ils sont donc plus facile à lire en général. Quand vous lisez, c’est comme si vous visualisiez un film dans votre tête. Ce genre d’ouvrage est très bien pour développer votre vocabulaire mais ne vous contentez pas de lire que ça.

Quant aux histoires vraies (journaux, études, manuels scolaires etc.), c’est différent. Votre cerveau emmagasine des chiffres, reçoit des données et des informations qui doivent être comprises et analysées.

Quand vous souhaitez lire un document en lecture rapide, commencez par comprendre de quel type de ressource il s‘agit et déterminez votre stratégie en fonction de cela.

Comment avons-nous donc appris à lire lentement ?

Il se peut que vous vous posiez à cet instant une question bizarre : comment avons-nous appris à lire ? Eh bien en lisant à voix haute avec nos parents et/ou enseignants, selon notre vitesse d’élocution normale. Quand l’examen oral s’achève, nous retournons chez nous et nous nous exerçons à lire seul. Nous lisons à la même vitesse que celle enseignée par le professeur. Avec le temps, nous avons appris de nouveaux mots et de nouvelles phrases mais nous avons continué à appliquer la même vitesse (lente) de lecture, puis ceci est devenu une habitude.

Viande, pomme de terre et légumes ?

Le contenu de n’importe quelle documentation peut être divisé en trois parties : « viande, pomme de terre et légumes ». La « viande » est l’information la plus importante, les détails et autres explications sont les « pomme de terre » et les « légumes ». Quand vous faites de la lecture rapide, cherchez la « viande » et laissez les « pommes de terre » et les « légumes » de coté, pour plus tard (comme vous le feriez lors d’un repas !)

En résumé

dans cette première partie, nous avons vu le concept de la lecture rapide, et déterminé un plan d’étude. Avant de passer à la deuxième partie de cette série, j’aimerais vous laisser avec un devoir à faire : mesurez votre vitesse de lecture en calculant le temps qu’il vous a fallu pour lire cet article.

Restez connecté pour les deuxième et troisième parties !

À propos de l’auteur

SuccessMuslim (www.successmuslim.com) est un site dédié au développement personnel, mentoring et coaching avec pour slogan « success, achieving our best, win duniya and akhira ». SuccessMuslim est le premier site islamique à se focaliser uniquement sur le développement de la personnalité. Et c’est GRATUIT !

6 Responses to Les secrets de la lecture rapide (1re partie)

  1. Nardjess dit :

    Merci pour l’article! mais malheureusement, je n’arrive pas à accéder au site http://www.successmuslim.com.

  2. nad dit :

    Quel est l’interêt de lire vite, si on ne comprends pas ce qu’on lit ? Surtout s’il s’agit du coran, ou livre de religion !!!!!!!!

    • S. dit :

      À aucun moment dans l’article, il est écrit qu’il fallait lire le coran ou des livres islamiques en lecture rapide, d’ailleurs il est conseillé de faire l’opposé :

      « Voici les documents qu’il convient de LIRE NORMALEMENT :

      1. Des livres ou articles portant sur un sujet compliqué ou très détaillé

      2. Des ressources centrées sur le développement personnel (par exemple, il vaut mieux ne pas appliquer la lecture rapide quand il s’agit d’un OUVRAGE ISLAMIQUE) »

      Tu devrais relire l’article…en mettant en pratique l’exercice.

    • mohammed dit :

      salama3likoum,

      il a justement dis dans le paragraphe lecture rapide..ou pas ,que tout dépend de la lecture que tu va faire, est ce que tu as besoin de réfléchir a ce que tu lis, y a t il une réflexion profonde, ou est ce seulement de l information par exemple.
      Dans le cas du coran il y a de la réflexion !

    • Jamila dit :

      nad je oense que tu n’as pas du tout compris le principe de la lecture rapide. U n’as pas compris non plus cet article que tu devrais relire encore et encore!!!

      la lecture rapide ne signifie pas lire rapidement mais survoler ta lecture afin de tirer uniquement le plus important. Et ce qu’explique justement l’auteur de l’article c’est que cette méthode ne peut être appliquée avec un roman et encore moins avec Le Coran par exemple. En effet le but de ce genre de lecture est dapprecier l’histoire du début jusqu’à la fin. Toutes les informations vont être importante.

      bref relis cette partie….

  3. L. dit :

    Ces articles contredisent beaucoup d’idées populaires sur le web concernant la lecture rapide et ses avantages :

    http://lifehacker.com/the-truth-about-speed-reading-1542508398

    http://www.scotthyoung.com/blog/2015/01/19/speed-reading-redo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *