[Série du Ramadan] Un Ramadan écolo en cinq étapes


islam écologie bio écolo ecolo terre verte

Par Muaz Nasir

Le mois de Ramadan est une opportunité unique qui permet de se recharger spirituellement pour le reste de l’année. C’est l’occasion de se repentir et méditer sur la création d’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala). Nous les musulmans, en tant que régisseurs (khalifa) d’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala) sur terre, nous sommes responsables de la bonne gestion des ressources naturelles ainsi que de la protection de l’environnement. Ce Ramadan, jeûnez d’une manière plus écologique en adoptant les pratiques suivantes :

1) Achetez des produits locaux/bio

Vous vous êtes déjà demandé d’où venait la nourriture que vous consommez? Si vous résidez en Amérique du nord, sachez que votre repas parcourt en moyenne 2.400 km, depuis les champs jusqu’à votre assiette. Il est en outre composé d’ingrédients venant de 5 pays en plus des ingrédients locaux.

La quantité de gaz à effet de serre émise lors du transport des aliments est stupéfiante et contribue d’une façon significative au réchauffement climatique. Après les voitures, l’industrie alimentaire arrive en deuxième position quant à l’utilisation des combustibles fossiles. Même les dattes, que nous mangeons pour rompre le jeûne, ont probablement traversé la moitié du globe avant d’arriver chez nous.

Ce Ramadan, essayez d’acheter des produits locaux et de saison au marché fermier le plus proche. Non seulement, vous aurez l’esprit tranquille parce que vous connaitrez l’origine des produits, mais vous supporterez aussi l’économie locale et contribuerez à réduire les émissions de gaz nocifs à l’environnement.

Essayez de consommer des produits bios soit pour le repas du souhour ou bien à la rupture du jeûne. Ces produits sont meilleurs, et ne contiennent pas de pesticides, herbicides, conservateurs ou autres additifs. Assurez-vous que les produits soient certifiés et vérifiez les critères utilisées afin d’éviter l’écoblanchiment.

2) Aller au-delà du concept «  Halal »

Pour la plupart d’entre nous, la viande « Halal » se limite au fait d’abattre les animaux selon le rite islamique, nous n’avons pas conscience que c’est le minimum requis pour manger  « halal ». Essayons ce Ramadan d’aller plus loin et de considérer comment l’animal a vécu.

Il y a une réglementation islamique quant au traitement qui doit être réservé au bétail. Très souvent, le traitement réservé à ces animaux est contraire à cette réglementation ! Il y a, cependant, beaucoup de fermes indépendantes qui donnent aux animaux la possibilité de se déplacer et de paître librement et qui prohibent l’utilisation des stéroïdes, des hormones de croissance et des antibiotiques, tout en respectant les exigences religieuses du concept « halal ».

Encore mieux, devenez végétarien pour quelques jours durant ce Ramadan. Il y a de nombreux bienfaits environnementaux et écologiques lorsque vous optez pour des repas sans viande.

Sachant que certains repas servis lors de la rupture du jeûne (iftar) comportent plusieurs variétés de viande, il est important de se rappeler que la sounnah du prophète (paix et bénédiction sur lui), c‘est de manger avec modération.

3) Évitez les produits jetables

Au cours du dernier Ramadan, il y a eu une campagne pour limiter autant que possible l’utilisation du polystyrène et des couverts en plastique pour servir les repas de rupture du jeûne.

On choisit souvent l’utilisation des couverts en plastique lors des grands événements pour éviter d’avoir à faire la vaisselle par la suite. Cependant, les effets sur l’environnement sont dévastateurs à long terme. Aux Etats-Unis par exemple, les produits polystyrène représentent seulement 0.25% du poids des déchets dans les décharges mais en occupent de 25% à 30% du volume total.

Sachant que les Américains jettent plus de 25 milliards de gobelets en polystyrène par an, la marge pour prévenir et réduire les déchets est énorme. Si vous devez utiliser des récipients jetables, optez pour des récipients biodégradables, ou encore mieux optez pour un iftar sans déchets et faites en sorte que chaque personne apporte avec elle sa propre vaisselle et ses ustensiles.

Vous pouvez aussi vous mettre d’accord avec un restaurant ou une entreprise de restauration locale pour louer la vaisselle et les couverts nécessaires.

4) Réduisez votre consommation d’énergie

La consommation d’énergie ne cesse d’augmenter notamment à cause de la modification du train de vie, de la vulgarisation des appareils électroménagers et hi-Tech. Sachant que la production de l’énergie dépend en majeure partie du pétrole, du charbon et du gaz naturel, vous pouvez imaginer les conséquences considérables que l’extraction, la production et la distribution de ses ressources ont sur l’environnement !

Il y a plusieurs moyens qui permettent de réduire la consommation de l’énergie durant le mois de Ramadan :

  • Mettez le climatiseur en marche seulement lorsque vous êtes à la maison ou lorsque vous dormez, vous contribuerez ainsi à la réduction d’émissions du gaz à effets de serre et vous n’en serez que ravi quand vous recevrez votre facture d’énergie ! Alternativement, vous pouvez fermer les stores, éteindre les lumières ou utiliser des ventilateurs pour garder votre maison au frais.
  • Remplacez les ampoules incandescentes par des ampoules fluo-compactes comme ça vous allez pouvoir économiser jusqu’à 11% de votre consommation d’énergie.
  • Gardez les portes extérieures de la mosquée toujours fermées lorsque le climatiseur est en marche, et baissez l’intensité des lumières pour économiser de l’énergie.

5)  Utilisez des moyens de transports alternatifs

Si vous utilisez chaque soir votre voiture pour vous rendre à la prière de Tarawih, essayez plutôt d’opter pour le covoiturage quand cela est possible. Ainsi vous allez contribuer à diminuer les embouteillages, la pollution et les problèmes de parking.

Il y a beaucoup de jeunes et de personnes âgées au sein de la communauté musulmane qui n’ont pas leur propre moyen de transport ou accès à un moyen de transport de nuit fiable ; ils seront plus que reconnaissants si vous les emmenez !

Vous pouvez également promouvoir le covoiturage en réservant des places près de l’entrée de la mosquée pour ceux qui transportent plusieurs passagers. De même, si vous n’habitez pas loin de la mosquée, et qu’il fait beau, essayez de vous y rendre à pieds ou en vélo.

Avoir un comportement écologique est relativement simple une fois que vous arrivez à l’intégrer dans votre routine quotidienne. Ce Ramadan, essayez de déterminer les différents domaines de votre vie dans lesquels vous pouvez être plus écolo et agissez ! Non seulement vous allez économiser de l’argent, mais vous serez aussi quelqu’un de socialement productif qui remplit pleinement son rôle de régisseur (Khalifa) d’Allah Soubhanahou Wa Ta’ala sur terre.

À propos de l’auteur:

Muaz Nasir est titulaire d’un Master en environnement spécialisé en Affaires et en Relations Environnementales. Il a étudié à l’université de York et à la « Schulich School of Business ». Son objectif est de sensibiliser la communauté musulmane quant aux questions environnementales. Muaz Nasir est actuellement rédacteur en chef de khaleafa.com: un blog musulman dédié à l’environnement.

3 Responses to [Série du Ramadan] Un Ramadan écolo en cinq étapes

  1. Nabil dit :

    El salam alaikoum ,merci pour cette article ,dommage que le blog de Mr Muaz Nasir ne sois que en anglais ,faut que je m’y mette a apprendre l’anglais que dieu nous aides dans nos projets.

  2. Oum Hamza dit :

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    Je suis heureuse de lire ce genre d’article, qu’Allah récompense le frère qui l’a écrit et la personne qui l’a traduit et publié.

    Je suis toujours choquée de voir la quantité indécente de nourriture et surtout de viande que consomment certains musulmans lors de l’iftâr…

    Rappelons que la viande est un luxe réservée aux riches de cette planète et que dans la plupart des pays pauvres elle est consommée très rarement, lors de grandes occasions ou pour l’Aïd. (Certaines familles n’ayant même pas les moyens d’en consommer lors de l’Aïd.)

    Personnellement, la majorité de mes repas pour le suhur et l’iftar sont végétaliens (et le plus possible sans sucre) et je ne m’en porte que mieux wal7amdulillâh.

    D’ailleurs qui a dit qu’il fallait de la viande pour cuisiner un bon plat ?

    Cessons de penser seulement à notre ventre et de nous soumettre à ce nefs égoïste et regardons plus loin. Les consommateurs sont directement responsables de beaucoup de choses. D’après le hadîth la nourriture de 2 peut suffire à 3, celle de 3 peut suffire à 4….Et Allah n’aime pas les gaspilleurs.

    والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

  3. qalam.eklablog.com dit :

    Ce que la oummah veut, c’est le « pas cher ». L’écologie et tout le reste… Regardez simplement autour de vous : tout le monde s’en fout ! Au point que même AVS donne de la merde à manger… mais c’est halal. Essayez les vrais bouchers et vous verez la différence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *