Ramadan – Cinq Façons de contrôler sa Langue


Par Asma Malek

Jeûner pendant Ramadan ne consiste pas simplement à se retenir de manger et de boire, mais aussi à se garder de tout langage malpropre, de la médisance, du mensonge et de la colère.

Malheureusement, pour beaucoup d’entre nous, ne pas manger va de pair avec la colère et l’irritabilité, qui nous font dire des choses qu’on ne pense probablement pas. Voici quelques conseils pour maîtriser sa langue (valables en dehors de Ramadan également) et pour augmenter sa patience dans la communication avec les autres et en nous-mêmes :

1. Réfléchissez

Les adages « réfléchissez avant de parler » et « si vous n’avez rien de beau à dire, alors taisez-vous » semblent clichés, mais ont un poids considérable dans la vie du musulman. Il est devenu tristement normal d’être irritable en période de jeûne, et on a tendance à répondre trop vite sans réellement penser ce que l’on dit. Ça a l’air tout bête, mais nous sommes tellement habitués à parler sans réfléchir que les mots semblent s’échapper de notre bouche avant même qu’on ne le remarque.

Conseil : Prenez quelques instants avant de parler afin de déterminer si ce que vous êtes sur le point de dire est bénéfique ou nécessaire. Utilisez votre faim, votre faiblesse, votre fatigue (ou quel que soit ce que vous ressentez) pour éviter de parler inutilement ! Passez plutôt votre temps à faire du dhikr, à méditer ou à réaliser que perdre du temps dans des discussions futiles ne sert à rien, et est potentiellement dangereux.

2. Demandez Pardon

Aussi difficile que cela puisse être, s’il nous arrive de blesser quelqu’un avec nos mots, il suffit de demander pardon. Qu’il s’agisse de ce que vous avez dit ou de la manière dont vous l’avez exprimé, il faut vous excuser de votre mauvais comportement si vous avez l’impression d’avoir franchi la ligne rouge (que l’autre personne montre qu’elle a été blessée ou non). Vous ne pourrez en tirer que du positif. Nous sommes nombreux à avoir du mal à demander pardon aux gens et à accepter nos erreurs. Ainsi, s’excuser nous rend plus humbles et nous poussera à être plus prudents la  fois suivante, car il peut être particulièrement gênant de reconnaître ses erreurs et de les verbaliser. D’autre part, cela pourra assainir la relation que vous avez avec cette autre personne en lui montrant que vous êtes à l’écoute de ses sentiments et qu’ils comptent pour vous.

3. L’Entourage

Si vous devez rester entouré, choisissez une bonne compagnie. Il faut être deux pour médire. La plupart de ceux qui médisent et calomnient ne le font pas de manière systématique et avec tout le monde. Ils ont souvent un groupe restreint de personnes avec qui ils partagent cette habitude. Si vous trouvez facile de parler en mal des autres avec certaines personnes, fuyez-les ! Si c’est vous qui lancez ce genre de discussion, trouvez de nouveaux amis ou restez seul. Ramadan est un mois ou l’on apprend à se débarrasser de ces habitudes et  à contrôler sa langue, pas juste son estomac !

4. Rappelez-Vous

Médire et mentir sont deux grands pêchés interdits dans le Coran, et sont également mentionnés dans de nombreux hadiths. Faites des recherches et apprenez comment la médisance est punie. L’un des châtiments a lieu dans la tombe, vous éviterait ce péché juste en vous imaginant ce que vous pourriez ressentir. Si ce sont les jurons et injures que vous essayez d’éliminer, il est utile de se rappeler que les anges inscrivent chacune de nos paroles. Souhaitons-nous réellement faire noter des blasphèmes aux anges ? Voulons-nous que de si vils propos soient nos dernières paroles, si l’ange de la mort venait à reprendre notre âme à ce moment-là ?

5. Renforcez-Vous

Pour finir, nos aïeux des générations passées utilisaient entre autre l’astuce du bocal pour rester sur le droit chemin. L’idée consiste à garder un bocal dans la maison où l’on doit placer un certain montant chaque fois que notre langue fourche, par exemple à chaque juron ou médisance. Le montant doit être suffisant pour vous faire regretter vos propos – le prix dans l’Au-Delà sera encore plus élevé ! A la fin de Ramadan, vous pouvez donner cet argent en aumône, mais l’objectif principal est de vous donner une représentation physique de la gravité de cet acte, et de la nécessité à vous améliorer. Il peut être utile de demander à quelqu’un de vous surveiller.

Il arrive souvent que nous ne réalisions pas le nombre de choses négatives que nous disons chaque jour, mais ce mois béni est l’opportunité d’améliorer notre personnalité et ce pour le restant de nos jours.

A propos de l’auteur

Asma Malek est une étudiante à l’université cherchant à organiser son temps et à garder son niveau de foi au plus haut.

 

One Response to Ramadan – Cinq Façons de contrôler sa Langue

  1. Mame Penda NIANG dit :

    Le Prophète Mouhammed (PSL) disait que » la parole est un dépôt ».Ce qui veut dire que tout mot, toute parole proférée par l’Homme à l’endroit de son semblable est considérée comme faisant foi.Tout Homme qui communique doit chercher la vérité dans ses propos et non pas la nuisance.La communication verbale autrement dit la parole est un aspect important chez l’Etre humain et aussi auprès d’Allah (SWT) .L’Homme doit mûrement réfléchir avant de communiquer avec autrui.La communication saine est fortement recommandée à tout musulman.Ici vous verrez que cette conception de la valeur de la parole est différente de celle du dicton qui prétendait que: » les écrits restent mais les paroles s’envolent ».Toute chose, tout acte est jugée auprès d’Allah selon son intention car pouvant avoir des conséquences néfastes envers un croyant.Arrêtons la médisance et faisons avancer le monde par des actes concrets.Merci et vive la paix dans le monde; à bientôt.Qu’Allah nous aide à vivre dans l’allégresse en commençant par ma famille , la communauté musulmane et bien sûr moi.Amine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *