Interview d’une Musulmane Productive : Zohra Sarwari


MusulmanProductif.com interviewe actuellement des Musulman(e)s productif(ve)s à travers le monde afin de connaitre le secret de leur productivité et de leur succès. Voici donc un extrait de l’interview de Zohra Sarwari. Auteur reconnue, oratrice et entrepreneur gérant 5 sites internet, elle instruit ses 3 enfants à domicile et voyage aux quatre coins des États-Unis pour motiver les jeunes musulmans et musulmanes à devenir entrepreneurs – dans le Halal !

 

 

 

Parmi les sites Internet de Zohra (uniquement disponible en anglais pour l’instant), nous pouvons trouver :

Bismi’llahi rahmani rahim, al-hamdoulillah wa salatou wa salamou ala Rasouli’llah wa ala alihi  wa sahbihi wa man waalah. As’salamou alaykoum wa rahmatou’llah wa barakatouh.
Chers  auditeurs, chères auditrices, bienvenue ! Aujourd’hui, nous interviewons Zohra Sarwari. Zohra est, comment dire, une entrepreneure musulmane qui a cinq sites internet machaAllah. Elle gère supermuslimwomen.com, themuslimsteens.com, muslimshomeschool.com, zohrasarwari.com, emanpublishing.com. Elle a même créé un site internet pour sa fille : alyanuri.com. Merci à elle d’avoir pris le temps de faire cette interview. Assalam alaykoum.

Wa’alaykoum assalam wa rahmatou’llah, merci de me recevoir. Jazak Allah Khair.

Jazak Allah Khair. Parlez-nous de vous, qui êtes-vous, d’où venez-vous, que faites-vous ?
En fait, parlez-nous de votre parcours.

OK ! Eh bien, je suis originaire d’Afghanistan, je vis aux États-Unis depuis l’âge de 6 ans, donc al hamdoulillah, j’ai grandi ici… à l’école publique, vous voyez quoi ! (Rires). Je me suis mariée à 19 ans, j’ai trois merveilleux enfants machaAllah, qui sont actuellement scolarisés à la maison. J’ai été à la fac, j’ai obtenu deux licences et un Master. J’ai été touchée par la lumière de l’Islam quand je faisais mon doctorat, j’avais vraiment cette soif d’apprendre et de comprendre plus. J’ai donc laissé tomber mon doctorat pour commencer un diplôme en sciences islamiques.

MachaAllah. Parlez-nous des sites internet ! La première fois que j’ai entendu que vous aviez 5 sites internet, je me suis dis : « OK ! MachaAllah ! » (Rires). Comment tout cela a commencé, quel fut votre premier site, comment en êtes-vous venu à en développer 5 ?

Eh  bien, je suis entrepreneur depuis que j’ai obtenu mon Master en Business, et j’ai toujours été attirée par le business. Je dirigeais ma propre entreprise en tant qu’agent immobilier, je faisais du courtage hypothécaire et tout ça… C’était avant que je ne comprenne réellement l’impact du ribâ (l’usure). Quand j’ai effectivement commencé à mieux comprendre l’Islam, que j’ai lu le Coran en le comprenant, ma vie a en quelque sorte pris un autre tournant. À partir de là, j’ai abandonné ce style de vie et je me suis dit que j’allais commencer un tout nouveau genre de business qui, cette fois, allait être complètement Halal inchaAllah, que ça devait être une réussite pour que je puisse ensuite enseigner aux autres comment avoir un business Halal même dans un monde gouverné par les intérêts bancaires. Cette activité était dans un premier temps, à but non-lucratif, mais je me suis très vite rendue compte que quand on ne fait pas payer, quand on ne facture pas quelque chose, cette chose n’a pas de valeur. À partir de là, je me suis dis : « OK, je vais changer ça, je vais faire de cette activité une activité à but lucratif » . (Rires.)

Ah ! OK ! Et qu’en est-il des sites que vous avez maintenant ?

En fait, tout a commencé avec zohrasarawi.com. Beaucoup de personnes se sont intéressées à mes interventions et à ce que je faisais, lorsque j’ai écris mon premier livre : 9 étapes pour accomplir votre destin (9 steps to achieve your destiny). Ils commençaient à se connecter sur zohrasawari.com. Je recevais beaucoup d’e-mails, parce que je passais à la télé, j’apparaissais dans les magazines, les journaux, j’étais citée dans des articles… Je me suis donc dit : « J’ai besoin d’un site internet supplémentaire parce que je ne peux pas répondre à tout le monde via zohrasarwari.com ». À partir de là, j’ai créé themuslimsteens.com pour les adolescents musulmans, c’est un site dédié à ce que je peux leur apporter. Ensuite, j’ai créé supermuslimwomen.com parce que je pense que les femmes devraient être de SUPER MUSLIM WOMEN ! (Rires), et ensuite j’ai créé muslimhomeschooling.com ! Quand j’ai ensuite créé ma maison d’édition al hamdoulillah, j’ai ouvert un site d’édition. Quand ma fille est devenue entrepreneure et auteure, elle a ouvert son propre site parce qu’elle commençait à intervenir en public. Voilà !  C’est comme ça que les choses ont pris forme.

 Vous nous dites qu’elle a 8 ans ?

Oui, mais elle a eu 9 ans aujourd’hui, al hamdoulillah ! (11 ans à cette date)

 MachaAllah, je n’ai jamais vu de site appartenant à une musulmane plus jeune ! Comment tout a commencé ? Comment a-t-elle été amenée à créer sa propre entreprise, son propre site internet ?

Al hamdoulillah ! En fait, quand j’ai commencé à enseigner à domicile, chose que je fais depuis seulement deux ans, je me suis dis : «  La première année, je vais écrire un livre ! » C’est un savoir que je voulais laisser en héritage, pour que inchaAllah ça me soit bénéfique dans l’Au-delà, c’est le genre d’action qui profite à la personne même dans sa tombe ! Quand j’ai commencé à écrire, ma fille qui avait sept ans me dit : « Mama, moi aussi  je veux écrire ! » J’ai explosé de rire, puis j’ai dit : « OK ! » Al hamdoulillah ! N’est-ce pas ? Ma fille à cette époque avait déjà lu environ 600 livres, au moment où nous parlons, elle en a lu environ 1200. Elle a lu des biographies, elle en connait un rayon machaAllah, que ce soit en histoire ou ailleurs. J’ai alors dit : « OK, voyons voir ce qu’elle est capable de faire ! »

MachaAllah ! Beaucoup de personnes me contactent par e-mail pour me faire part de leurs projets, elles sont alors très motivées ; elles travaillent sur leurs idées pendant quelques mois puis vient un moment où elles se disent : « Eh bien, peut être que c’était une mauvaise idée ». Avez-vous déjà fait face à une telle situation où vous faites volte-face et vous demandez : «  Dans quoi me suis-je embarqué ? »

Absolument (Rires) ! Tout est dans le chapitre 4 de mon livre 9 étapes pour accomplir votre destin, je crois que le chapitre 4, ça s’appelle : « Échouer pour réussir » !

« Échouer pour réussir » ?

Oui, absolument ! Vous devez échouer pour réussir ! Il le faut ! Se lancer et réussir du premier coup relève de l’utopie. Vous devez donc persévérer, essayer encore et encore. Il y a pas mal d’exemples de personnes qui ont d’abord essuyé des échecs, puis réussi !  L’idée que je me faisais de mon business il y a trois ans et la tournure que les choses ont prise sont incroyablement différentes ! C’est comme une montagne russe, d’abord on monte lentement, tellement lentement que l’on a l’impression que ça dure une éternité,  n’est ce pas ? Et dès que ça commence à descendre, on prend de la vitesse et ça fait : « Boum, boum, boum », eh bien c’est la même chose dans le business ! Ça va prendre un moment pour démarrer, il va falloir du temps pour que ça prenne forme, mais vous devez avoir cette passion et cette motivation de voir ce que les autres ne voient pas, c’est-à-dire le résultat final !

Al hamdoulillah, comment restez-vous concentrée et déterminée ? Parfois, on travaille dur, mais à un moment, on perd le fil !

Vous devez toujours avoir le résultat en tête, c’est le plus important.
Vous allez devoir avancer lentement, à petits pas, jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif, mais ne perdez pas de vue ce que vous souhaitez achever. Mon objectif est de plaire à Allah et si nous voulons plaire à Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala), nous devons continuer à avancer. Le Paradis doit être  la destination, il ne nous est pas acquis, donc nous devons penser à comment le gagner. Si je veux le paradis je dois me demander si j’utilise mon temps à bon escient, si je contrôle bien ma langue ! On doit s’assurer que tout ce que nous faisons s’accorde avec ce qu’Allah attend de nous. Nous ne sommes pas parfaits, nous allons commettre beaucoup d’erreurs !  Quand nous commettons une faute,  nous prions et supplions évidemment pour être pardonnés, mais ce repentir doit intervenir à chaque moment de la journée, nous rappelant continuellement que le Paradis est notre objectif, que la vie est trop courte, et nous faisant nous demander comment gagner ce Paradis.

Penser au jour du jugement dernier est ce qui me permet de rester concentrée, je pense au moment où je serai ressuscitée et où je serai amenée à rencontrer le Prophète (que la paix et le salut soient sur lui). En tant que musulmane, je veux qu’il soit fier de moi, de ce que j’ai accompli sur terre, il a tellement subi pour nous ! Je veux qu’il voit que j’ai été capable d’accomplir quelque chose 1 400 ans après ce qu’il a réalisé, je veux qu’il soit heureux et passionné par ça. Plaire à Allah est mon premier objectif et je ne cesse de me voir aller à la rencontre du Prophète (que la paix et le salut soient sur lui), lui montrer mon amour pour lui et qu’il m’aime en retour, qu’il sache que c’est l’islam qui a été l’élément déclencheur et m’a poussée à faire ce que je fais.

Al hamdoulillah ! Est-ce que vous pouvez nous décrire une journée typique dans la vie de Zohra Sarwari?

Aaah ! J’aime ça !
Ma fille est scolarisée à la maison donc je lui donne un programme, je passe en revue les matières qu’elle doit travailler, elle pose des questions si elle en a. Vers 7 h 15, je commence à réviser pour le cours de Coran. J’apprends à lire le Coran en arabe, c’est ma deuxième année de cours. Je m’entraine pendant environ 15 minutes, ensuite je me connecte sur Skype avec mon professeur pendant 30 à 45 minutes. Dès que j’ai raccroché Skype, je réveille mes garçons et je prépare le petit déjeuner. Je les amène dans la salle de bain, ils se brossent les dents, et se préparent pendant que je fais des œufs brouillés ou des falatas ! Ce que je veux dire c’est je dois préparer un vrai petit déjeuner : ma famille ne se contente pas de n’importe quoi !

Pendant ce temps, ma fille révise les cours coraniques avant que son professeur n’arrive. Ils ont un professeur privé pour les cours coraniques, de sciences islamiques et d’arabe. Le professeur arrive à 9 h, je me connecte alors et m’entretiens avec mon équipe. On se met d’accord sur qui fait quoi, on fait un suivi des e-mails reçus. On vérifie simplement que tout se passe bien et que chacun fait ce qu’il doit faire pour que nos objectifs de la journée soient atteints. Vers 9 h 30, je commence à faire la classe à mes garçons. Mon garçon de cinq ans est en fin CP, et j’ai tout fait pour qu’il sache lire et comprenne les instructions : je le laisse en quelque sorte travailler tout seul pendant que je fais la lecture à mon fils de trois ans.

Le temps que je finisse avec eux deux, ma fille a fini son cours. Un petit goûter et tout le monde reprend son travail. De 11 h à 12 h 30, je suis sur l’ordi. Ensuite, je vais préparer le déjeuner. En général, je prépare les déjeuners et dîners les dimanches parce que je n’ai pas le temps de m’en occuper la semaine. C’est l’heure de l’Adhan. La prière est suivie d’une sieste de trente minutes. Tout le monde va au lit !

Est-ce qu’il y a une chose particulière que vous faites dans la journée pour rester productive ?

Absolument ! Il est important de prendre des pauses. En général, j’en prends une de 18 h à 19 h pour jouer dehors avec mes enfants ou faire du vélo avec eux. Ma journée typique commence vers 5 h du matin. Je me lève, il est temps de prier tahajjoud – ma fille, mon époux et moi-même prions ensemble. Après la prière, j’allume l’ordinateur. Comme j’ai une liste de tâches à faire, je la suis ! Mes garçons dorment toujours et ma fille travaille les mathématiques avec son père, je m’attaque à mes tâches. C’est ensuite l’heure de prier le fadjr. Une fois ceci effectué, la journée peut commencer.

C’est fantastique ! Al hamdoulillah ! Honnêtement, l’idée que MusulmanProductif.com défend c’est que si l’on prie tahajjoud et les 5 prières quotidiennes et que l’on récite le Coran, tout cela met votre vie au beau fixe ! Les gens se demandent : « En quoi cela va m’aider pour mes affaires de ce monde ? » Mais on oublie que cette terre appartient à Allah, que ce monde appartient à Allah, c’est Sa création ! Si nous suivons Sa voie,  nous réussirons, nous avons juste besoin de trouver le bon  équilibre ! Al amdoulillah. Jazak Allah Khair, vous avez très bien expliqué les choses et  avec pragmatisme. Ma question suivante est : quels sont vos projets ? Concernant vos sites internet ? Concernant votre fille également ? Est-ce qu’elle prévoit de créer un autre site Internet peut être ?

Al hamdoulillah, en ce moment j’ai quelques projets. Je mène une campagne « meilleure vente » sur Amazon.com, je la mène avec mon livre « NON ! Je ne suis pas une terroriste ! » Je fais des interviews à la radio juste pour me faire connaître du public et dans la communauté musulmane ; al hamdoulillah, cela devient de plus en plus facile. C’est juste que quand l’auditoire ou le lectorat est dispersé, c’est difficile pour eux de savoir qui tu es, ce que tu fais et comment tu penses. Donc j’essaie juste de me faire connaître auprès des différentes communautés, que les gens sachent qu’enseigner aux enfants, c’est ce que je veux vraiment faire.

Mais ce que je souhaite plus que tout c’est évidemment être active pour promouvoir l’Islam ! Apparaître dans des medias non-musulmans a été une expérience totalement différente, j’appréhendais parce que je ne voulais pas que les gens s’en prennent à ce que je fais surtout s’ils s’en prennent à ma personne. J’ai plusieurs coachs qui ne sont pas musulmans parce qu’ils me permettent de voir les choses sous un angle différent de celui d’un non-musulman et je me dois de pouvoir voir les choses sous un angle différent. Donc un de mes coachs me disait : « Zorah, tu es le message de l’Islam ! Il y a vingt minutes je n’aimais ni l’Islam ni les musulmans et tu m’as fait changé d’avis, tu m’as amené à aimer l’Islam et les musulmans ! Donc peu importe si les gens ne t’aiment pas ! Tu dois apparaître dans les médias, tu dois passer à la télé, on doit leur montrer tout ce que tu dis ! » (Rires.) Je suis restée là et j’ai dit : « Al hamdoulillah ! Exactement ! Al hamdoulillah, Allah m’a donnée cette capacité, donc comme il l’a dit, je n’ai pas à avoir peur.

Je veux dire, tout le monde a été pris pour cible, le prophète (que la paix soit sur lui) a été critiqué, tous les prophètes ont été critiqués et regardez ce qu’Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala) a dit à Moussa (que la paix soit sur lui) quand il l’a interpellé et dit : « Mon peuple me critique ! » Allah (Azza wa jal) lui a répondu : « Ils Me critiquent aussi !  Pourquoi tu parles de toi ! » Donc pourquoi serait-ce différent pour moi ! J’ai mis mon ego de côté et je me suis dis : «  Tu sais quoi ! Fais de ton mieux ! » Et comme je dis souvent : les actes valent plus que les mots. Je vais donc marquer des points mais j’espère que je vais motiver beaucoup de personnes qui, elles aussi, marqueront des points inchaAllah, c’est mon objectif.

Al hamdoulillah, c’est tout simplement génial ! Zohra, est-ce que vous avez un dernier conseil ou une suggestion pour nos Musulmans Productifs ou pour toute personne qui voudrait reproduire votre succès ?

Ayez un point de départ et ne perdez pas de vue le résultat final. Si vous voulez plaire à Allah, alors voyez grand pour vos objectifs. Vous savez, parmi tous les objectifs dont je vous ai parlé, un de mes plus grands est de devenir la femme musulmane contemporaine la plus riche inchaAllah. La raison pour laquelle je veux devenir riche c’est pour pouvoir construire des hôpitaux, des mosquées, des écoles, des orphelinats partout dans le monde. C’est ce qui me passionne dans la vie ! Mais pour accomplir tout cela je dois trouver un moyen de gagner de l’argent de façon halal. Si vous avez un objectif qui vous passionne, accrochez-vous ! Faites ce qu’il faut pour le réaliser ! Ne vous contentez pas de rêver.

Je vous laisse sur cette dernière remarque : il y a trois catégories de personnes dans le monde, ceux qui observent, ceux qui accomplissent des choses et ceux qui se demandent ce qui se passe ! Donc, soit vous êtes de ceux qui regardent les autres accomplir des choses et vous vous dites : « Oui, oui, je connais cette personne, elle a écrit un livre, elle a fait ceci, elle a fait cela ! », mais vous vous contentez juste d’observer ! Ou vous êtes de ceux qui accomplissent des choses comme Bill Gates et tous ces entrepreneurs ! Ou alors vous ne savez même pas ce qui se passe ! Vous êtes de ceux qui se demandent: « Oh ! Comment l’ordinateur a-t-il été inventé ? Ouah ! Incroyable! Comment c’est possible ? » Seulement 5 % de la population fait avancer le monde, 5 % ! Alors que 80 % de la population se réveille un jour et se demande ce qui se passe ! Et 15 % de la population observe. Alors ? Dans quelle catégorie voulez-vous être ?

Jazak Allah Khair, c’était génial ! Je suis sûr que tous nos auditeurs et toutes nos auditrices seront ravis et motivés par vos propos inchaAllah ! Merci, merci beaucoup pour cette interview, Jazak Allah Khair.

Wa iyakoum, c’était un plaisir. J’espère vraiment qu’ils auront appris quelque chose. S’il vous plaît, n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail si vous avez une idée ou même s’il s’agit d’une critique. J’aime lire les critiques : ça me permet de voir comment je peux améliorer tout ça, inchaAllah.

Jazak Allah khair, assalamou alaykoum.

Wa alaykoum assalam.

Vous pouvez télécharger l’intégralité de cette interview en cliquant ici.
Si comme Zohra Sarwari vous êtes un Musulman Productif, contactez nous afin de faire partager vos astuces productifs avec la Oumma !

 

 

6 Responses to Interview d’une Musulmane Productive : Zohra Sarwari

  1. Oum Comunitik dit :

    Salam alaykoum,
    Merci infiniment pour cette interview. J’ai découvert la soeur Zohra par ce biais et je suis vraiment inspirée par son travail Macha Allah.
    Par contre le site supermuslimwomen.com ne marche pas, c’est dommage car j’avais très envie de le découvrir !

  2. Hyba dit :

    Salam alikoum,

    Je suis vraiment épatée par tous ce que vous faite vous et vos enfants machalah, Qu’ALLAH vous procure toute la réussite possible INCHALAH .

    Merci « Musulmanproductif » pour nous avoir fait connaitre une extraordinaire femme productive tel que Madame Zohra Sarawari, On a trop besoin d’Exemples Musulmans pour bien avancé dans cette vie. « Jazakoum ALAH koul kheir »

    Salam alikoum

  3. Incha Allah Musulman Productif dit :

    MUSULMANPRODUCTIF.COM, CONTINUEZ VOS INTERVIEWS !!
    C’est tout simplement génial =).
    Barakalloufik !!

  4. Salam alaykoum CAAAAA c’est intéressant !

    Moi qui est entrepreneuse et qui gère tout tout tout et qui veut instruire mes enfants à la maison ! Ma sha allah !!! J’aime troooop j’en ai eu des frissons soubhan Allah c’est une femme exemplaire ma sha Allah wallahi elle m’a encore plus renforcée dans ma quête ! Car mon but final à moi (pour le moment lol) est de pouvoir crée une grosse entreprise de production de vêtement islamique sur mesure et ainsi embaucher plusieurs femmes voilées pour ainsi leurs permettre de travailler dans le halal tout en gardant leur hijab et donc de même en faire des femmes actives ! Mais la question de l’argent est toujours là ! Ce pourquoi je voulais demander à Zohra comment faire grandir une entreprise sans pouvoir faire de crédit ? …Baraka allahou fik pour ce magnifique interview !

  5. Ibn Abdillah dit :

    Masha’Allah, très intéressant ! Continuez avec les interviews, c’est excellent. Jazakoumou Allahou khayran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *