Le Girl Power bien avant le 21ème siècle : Les Musulmanes Productives dans l’Histoire – Partie 3


Nous avons tous besoin d’être tiré vers le haut de temps en temps. Si vous avez l’impression de stagner et ne savez plus comment progresser, il vous suffit de tourner les pages de l’Histoire pour prendre une bonne dose d’inspiration.

 Aïcha Bint Abu Bakr al-Siddiq (qu’Allah soit satisfait d’elle)

L’une des premières personnes à avoir embrassé l’islam était Abou Bakr, père d’une fille dotée d’une intelligence remarquable, du nom de Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’eux). Comme pour de nombreuses figures historiques, ses qualités exceptionnelles ont été reconnues dès son plus jeune âge. Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) se distingue par son génie, son imagination et sa mémoire visuelle.

Née dans un environnement islamique et élevée au sein d’une famille musulmane par un des compagnons du Prophète (paix et bénédictions sur lui), Aicha avait des connaissances dans de nombreux domaines religieux et était familière avec les questions que se posait la Oummah. Comme elle avait gardé en mémoire ce qu’elle avait vu et entendu, Aicha arrivait à comprendre les obstacles rencontrés par la Oummah, et ce déjà très jeune. Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) avait pour habitude de se rendre chez Abou Bakr afin de discuter de sujets importants. De cette manière, Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) pu rapporter de nombreux hadith par lesquelles les musulmans ont plus tard répertorié un grand nombre d’événements qui ont eu lieu au cours de la vie du Prophète (paix et bénédictions sur lui).

 Son statut de «Mère des Croyants»

Aïcha épousa le Prophète (paix et bénédictions sur lui), elle obtint en ce sens un statut proéminent au sein de la communauté musulmane et devint la «Mère des Croyants».

Sa connaissance du domaine religieux était telle qu’Abou Moussa al-Ash’ari a rapporté :

« Si nous, compagnons du Messager de Dieu, avions quelques difficultés sur une question, nous interrogions Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) à son sujet. » Il dit également: « Jamais Aïcha ne nous a mal informé sur la solution à un problème sur lequel nous avions des doutes. » [Al-Tirmidih]

Aïcha était connue pour l’équité de ses jugements et la valeur de ses connaissances dans le fiqh (jurisprudence) et le Coran, mais aussi dans d’autres disciplines telles que la poésie, la médecine et l’Histoire.

Vous connaissez sûrement Abu Bakr al-Siddiq (son père), Omar Ibn al-Khattab et Uthman Ibn Affan (qu’Allah soit satisfait d’eux). Si c’est le cas, vous savez aussi que ces trois hommes étaient les plus proches compagnons du Prophète (paix et bénédictions sur lui) et qu’ils sont connus pour avoir répondus aux diverses interrogations de la Oummah. Eh bien ces hommes ont à plusieurs reprises consulté Aïcha afin d’apporter des réponses aux questions les plus complexes. Comme Aïcha était très proche du Prophète (paix et bénédictions sur lui), elle était capable, en son absence, d’apporter des clarifications sur les sujets qui soulevaient des opinions divergentes. Par conséquent, un grand nombre de hadiths ont été rapportés par Aïcha.

La personnalité d’Aïcha Bint Abu Bakr al-Siddiq (qu’Allah soit satisfait d’elle)

Essayez d’imaginer les traits d’une personne remarquablement intelligente, je suppose que, naturellement, vous l’imaginez plutôt froide, très sérieuse, arrogante, l’air abrasif . Après tout, ne dit-on pas que tout ce le rationnel est anti émotion ? Cela peut être vrai dans certains cas, mais certainement pas quand on évoque une personne qui a vécu en présence de l’être qui incarnait l’amour et la miséricorde: le Prophète (paix et bénédictions sur lui).

Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) était connue pour sa tendresse et sa sensibilité envers la détresse des autres. En tant que professeur, ses élèves la considéraient comme une institutrice accessible. Chaque fois que Marwan (qu’Allah soit satisfait de lui), rapportait un hadith de Aïcha, il le précédait par ce qui suit :

« La véridique fille du véridique, la bien-aimée du bien-aimée d’Allah ».

Cela montre à quel point Aïcha était respectée parmi les siens.
Non seulement était-elle intelligente, respectée et aimante, mais elle était aussi très courageuse. Elle n’a pas hésité à défendre ses opinions et à se battre pour ce en quoi elle croyait lorsque cela était nécessaire. Elle n’hésitait pas non plus à poser des questions lorsqu’elle ne comprenait pas une chose.

 3 Leçons pour la femme musulmane au 21e siècle

Instruisez-vous

Aïcha, la «mère des croyants» (qu’Allah soit satisfait d’elle), était bénie en termes de faculté de mémorisation et de connaissances. Nous avons la chance, nous, de vivre à une époque où l’information est largement disponible pour ceux qui la recherche : cours en ligne, instituts islamiques, etc… A chaque fois que vous apprenez quelque chose, c’est un développement personnel que vous entreprenez. Ceci est particulièrement vrai lorsque vous apprenez quelque chose de significatif, cela vous transforme. Comme si la personne qui venait d’acquérir ce brin de connaissance en plus devenait quelqu’un de différent.

Appliquez ce que vous avez appris

Chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveau, mettez le en application. Appliquez vos connaissances afin d’améliorer votre quotidien, ou celui d’une personne que vous connaissez – dans tous les cas, il vous faut agir. Aïcha disposait d’une multitude de connaissances, et ses connaissances se manifestaient à travers chacune de ses actions. « Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer; il ne suffit pas de vouloir, il faut aussi agir. » J. Von Goethe. Demandez-vous donc de quelle manière vous pouvez appliquer ce que vous savez dans votre quotidien ? A quel point seriez-vous meilleurs si vous appliquiez ce que vous savez ?

Posez des questions

Il arrive qu’on se sente ridicule tant nos questions nous paraissent insignifiantes. Cependant, comme nous l’avons appris de ce qui précède, il est important de poser les questions qui nous permettront de clarifier un sujet, et ceci peut avoir un impact considérable. Ainsi, assurez-vous de poser systématiquement des questions, quelle que soit  l’importance que vous y accordez. Si vous n’arrivez pas à trouver de réponses auprès de votre entourage, cherchez la science auprès de savants dignes de confiance, consultez des sites web sérieux ou lisez des livres ! Tirez parti des outils dont vous disposez pour comprendre !

Et vous, quelle est  votre Muslimah Productive préférée ?

A propos de l’auteure :

Ahlam est écrivain freelance. Vous pouvez lire d’autres écrits sur son blog (en anglais) : Prowriterinc.

 

 

5 Responses to Le Girl Power bien avant le 21ème siècle : Les Musulmanes Productives dans l’Histoire – Partie 3

  1. OumSaabiq dit :

    Qu’Allah vous recompense au mieux pour cet article amine Qu’Allah ns aide à prendre pour modèles ces femmes vertueuses amineee ma Muslimah productive préférée cest Noussaybaaaa ibn Kaab ra!!!!!

  2. Zahra dit :

    J’espère que vous ferez un Girl Power pour Fatima, la fille du Prophète 🙂

  3. Sham Lyra dit :

    Merci pour vos articles, toujours très intéressants et donnant à réfléchir sur soi.
    Une muslimah productive que je trouve aussi particulièrement inspirante est Maryam (qu’Allah soit satisfait d’elle). Une femme de courage, doté de grandes facultés d’endurance, et tellement humble.

  4. oum malak dit :

    Assalam alaykoum Barak Allahoufikoum pour c est rappel qui font du bien au coeur ma pieuse muslima courageuse que j appréciez beaucoup es ramla plus connue sous le surnom d oum habiba 😉

  5. lighthope dit :

    Assalamou 3alaykoum wa Barakallahou fikoum.
    Vous n’imaginez pas le plaisir que j’éprouve à lire vos articles!
    Celui ci me touche particulièrement car les girls powers sont un exemple à retenir et à prendre en compte pour toute notre communauté.

    Notre belle religion a donné aux femmes droit et respect et on oublie souvent le rôle de ces figures historiques féminines.
    Pour ma part, je suis inconditionnellement admirative de Khadija radia Allah 3anha.

    Qu ‘ Allah nous guide sur le chemin des justes et nous éclaire inchaa Allah.

    wa Salam 3alaykoum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *