Sept raisons d’accomplir le pèlerinage en étant jeune


Par Ibn Shaima

« Personne ne quittera l’endroit (du jugement), le Jour de la Résurrection, avant d’avoir été questionné sur quatre choses : comment il a passé sa jeunesse, comment il a passé sa vie, comment il a gagné son argent et comment il l’a dépensé, et comment il a mis en pratique sa science. » rapporté par al Tirmidhi

Pour participer aux avantages qui leur ont été accordés  …” [ Sourate Le Pèlerinage (Al-Hajj), 22 : 28 ]

Beaucoup d’entre nous rêvent d’accomplir le pèlerinage depuis leur plus jeune âge et de voir la Kaaba de près ainsi que la Station d’Abraham, de boire Zamazam, de faire le Tawaf autour de la Kaaba, de porter la tenue blanche du pèlerinage, et de rencontrer les musulmans venant des quatre coins du monde pour participer au plus important rassemblement de l’histoire de l’humanité. Le pèlerinage est une occasion unique pour solliciter le pardon d’Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala  et pour devenir meilleur en vue de gagner l’accès au paradis, inchaAllah.

Pourtant, le pèlerinage est parfois perçu comme un événement lointain et hors de portée, en particulier auprès des jeunes. Cela dit, nous finissons tôt ou tard par quitter le lycée et l’université pour avancer dans nos vies. Il se peut que vous démarriez alors avec une somme mise de côté, ou que vous ayez enfin remboursé la dernière échéance de votre prêt étudiant. Vous avez alors la possibilité de partir au Hajj. En même temps, d’autres projets peuvent se présenter à vous comme le mariage, un voyage, ou des vacances, ce qui vous oblige alors à faire un choix. Donc avis aux jeunes, vous qui êtes tiraillés entre toutes ces possibilités, voici pourquoi vous devriez investir toute votre énergie, vos efforts et vos ressources dans ce que l’on pourrait appeler le rêve de toute une vie : Le pèlerinage à la Mecque.

1. Si la porte s’ouvre une fois, elle ne s’ouvrira peut-être plus jamais

Ibn omar qu’Allah l’agrée disait :

« Quand tu es au soir, n’attends pas le matin et quand tu es au matin n’attends pas le soir. Prends de ta santé pour ta maladie et de ta vie pour ta mort » (Boukhari)

2. Hâtez-vous d’accomplir le pèlerinage

  « Hâtez-vous d’accomplir le pèlerinage – c’est-à-dire le pèlerinage obligatoire – car nul d’entre vous ne sait ce qui peut lui arriver » (Ahmad et Abû Dâwud)

Nous ignorons les obstacles qui pourraient se dresser devant nous à l’avenir si nous ne saisissons pas  l’opportunité présente d’accomplir le Hajj. En effet, le Prophète (Paix et Bénédiction soient sur lui) nous a recommandé d’accomplir le pèlerinage dès que possible. Il s’agit d’une obligation religieuse et de surcroît un pilier de l’Islam. Dans un hadith Qudsi, le Prophète nous informe au sujet de celui qui était apte à accomplir le pèlerinage, mais qui n’a cessé de le repousser, comme étant dans un état de perdition :

Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala a dit :

“ quiconque de mes serviteurs est en bonne situation physique et financière mais ne visite pas ma demeure durant cinq années est mahroom” (Ibn hibban & mousnad abou ya’la, 3703 :1031)

« Mahroom » signifie celui qui est « privé », c’est-à-dire qu’une personne qui se trouve dans la capacité d’accomplir le pèlerinage mais n’en fait rien se prive d’extraordinaires bienfaits et le regrettera amèrement le Jour du Jugement.

3. Le pèlerinage chasse la pauvreté

Le Prophète (Paix et Bénédiction soient sur lui) disait : « Multipliez le Hajj et la Omra car ils chassent la pauvreté et les péchés comme le soufflet du forgeron chasse les impuretés du fer, de l’or et du diamant, et le Hajj pieux n’a de récompense que le Paradis » (At-Tirmidhi, Nissai et Ahmad). J’insiste sur le fait que nous ne devons pas laisser nos inquiétudes prendre le dessus et nous freiner à partir si nous en avons les moyens. Même si nous restons préoccupés par notre situation financière, nous devons accomplir le pèlerinage dans l’espoir de devenir meilleurs quelque soit ce qu’Allah soubhanaHou wa Ta’ala ait planifié pour nous.

4. L’invocation

L’un des actes phares du pèlerinage reste l’invocation d’Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala. De nombreuses invocations sont prononcées et répétées durant le Hajj. D’autant plus que l’invocation faite durant le pèlerinage est exaucée, inchaAllah. La meilleure invocation est celle d’Arafat, prononcée durant le pèlerinage :

 « Le guerrier dans le sentier d’Allah, celui qui effectue le pèlerinage et celui qui effectue la omra sont les délégations d’Allah. S’ils l’appellent il leur répond et s’ils lui demandent pardon il leur pardonne ».  (Ibn majah, Ibn hibban)

« La meilleure invocation est celle du jour de ‘Arafat »[…]“ (At-Tirmidhi, Malik)

« II n’est pas de jour où Allah affranchit autant de Ses créatures du feu de l’Enfer que le jour de ‘Arafat. Allah descend jusqu’au Ciel le plus bas, vante leurs mérites auprès des Anges et dit : ‹Que veulent ceux-ci ?› » (Mouslim).

Voilà donc une occasion en or pour le jeune qui souhaite décrocher un bon travail, intégrer une université prestigieuse, se marier avec la personne de son choix, que l’un de ses proches se convertisse à l’Islam, ou qui veut tout simplement revenir vers le droit chemin. Ne passez pas à côté du Hajj. C’est là bas que ça se passe. Si Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala accepte vos invocations durant le pèlerinage, votre vie sera changé à jamais inchaAllah.

5. Libérez-vous des péchés

Le pèlerinage constitue non seulement une merveilleuse occasion d’invoquer Allah SoubhanaHou wa Ta’ala, mais il offre aussi la chance de pouvoir tourner la page des péchés et des erreurs passés.
« Quiconque accomplit le pèlerinage pour plaire à Allah et n’y profère aucune mauvaise parole, ni ne commet aucune mauvaise action, retournera du Hajj (lavé de tout péché) comme au jour de sa naissance. » (Boukhari & Mouslim).
Imaginez que tous vos péchés soient pardonnés, que votre conscience soit enfin tranquille, et que votre cœur et votre esprit soient purifiés. Imaginez-vous profiter de cette renaissance dans votre jeunesse. Ça relève du rêve, et ça n’a pas de prix. Mais grâce à la miséricorde d’Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala, ce rêve est à portée de main pour les pèlerins. Le hajj donne aux jeunes l’occasion de partir du bon pied en se purifiant des manquements et erreurs du passé afin de se tourner vers un avenir plus prometteur inchaAllah. Le Hajj offre également une chance d’aller au Paradis : « L’accomplissement d’une nouvelle `Umra expie les péchés commis dans l’intervalle la séparant de la précédente et le Hadj pieusement accompli n’aura d’autre récompense que le Paradis » (Boukhari & Mouslim).

6. Mettez votre jeunesse à profit

Le pèlerinage est non seulement synonyme de renaissance quand aux erreurs et manquements du passé, mais c’est l’occasion de profiter de la bonne santé qu’Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala vous a octroyé : « Il y a deux choses que les gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le temps libre. » (Boukhari).
Sachez profiter de ce bienfait qui n’est jamais acquis pour personne. Le pèlerinage est une épreuve spirituelle, émotionnelle, intellectuelle mais aussi physique. Peu importe votre jeune âge ou votre bonne condition physique, lorsque vous vous tiendrez debout durant votre pèlerinage, vous aurez besoin de toute l’énergie et la santé qu’Allah SoubhanaHou wa ta’ala vous a accordées.

7.  Partez à la découverte du monde

Des expériences positives vécues dès le plus jeune âge peuvent marquer durablement une jeune personne. L’une des leçons les plus importantes qu’une personne peut apprendre durant le pèlerinage c’est que tous les humains son égaux. Égaux, sauf en termes de piété (taqwa), c’est-à-dire la conscience et la crainte de DIEU.

Au Hajj, ce n’est pas un idéal qu’on a en tête ou de simples paroles, mais c’est quelque chose que l’on met en pratique, qui se voit et qui est vécu. Pendant le pèlerinage, dans le sermon d’adieu délivré par le Prophète (Paix et Bénédiction soient sur lui), il est dit :

« Toute l’humanité descend d’Adam et Ève.  Un Arabe n’est point supérieur à un non-Arabe, et un non-Arabe n’est point supérieur à un Arabe; et les Blancs ne sont point supérieurs aux Noirs, de même que les Noirs ne sont point supérieurs aux Blancs.  Aucune personne n’est supérieure à une autre, si ce n’est en piété et en bonnes actions. Vous savez que chaque musulman est le frère de tous les autres musulmans.  Vous êtes tous égaux ». (Extrait du koutbat’ul wada comme paru dans Boukhari, Mouslim, Tirmidhi et Ahmad)

Des centaines de milliers d’hommes et de femmes venant des quatre coins du monde s’unissent dans la soumission de Dieu durant le Hajj. Des hommes portant les mêmes habits, simples et de couleur blanche. Des hommes et des femmes accomplissant à l’identique les mêmes actes d’adoration. Des jeunes, des vieux, des enfants, des riches et des pauvres se réunissent. Ils sont tous égaux devant Dieu et leur piété n’est connue que de Lui, le Juge Final. Vivre une expérience d’une si grande échelle ne peut que nous ouvrir l’esprit, le cœur et l’âme inchaAllah, pour nous aider à comprendre ce que ça veut dire d’être un humain parmi d’autres ici bas, et ce que signifie réellement le fait d’être un musulman qui se soumet en toute quiétude à Dieu.

A propos de l’auteur :

Cet article a été rédigé par Ibn Shaima. Il a été publié en premier lieu sur le site: http://SuhaibWebb.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *