Les secrets de la lecture rapide (3ème partie)


Par Success Muslim

Dans cette partie, nous allons aborder la « lecture rapide » de manière plus avancée. Assurez-vous d’avoir bien assimilé les points traités dans la 1ère et 2ème partie avant de vous attaquer à ce 3ème volet, pour lequel il faudra vous creuser les méninges !

Dans le cadre de la préparation de cette série d’articles, j’ai lu pas moins de 5 – 6 livres sur la lecture rapide, j’ai visionné des programmes DVD et écouté des CD, tout ceci en plus du cours de lecture rapide que j’ai déjà suivi.

En lisant cet article, veuillez garder à l’esprit que l’ensemble de la documentation et des ouvrages que j’ai passé en revue représentent un contenu considérable, incluent des exercices de lecture et des méthodes d’apprentissage mnémotechniques. Afin de faire tenir le sujet sur une série condensée de 3 articles, j’ai dû mettre de côté de nombreuses techniques de lecture rapide très efficaces.

Deux techniques clés vous sont expliquées ci-dessous. Mais sachez que mon intention est d’introduire (sur un espace d’écriture limité) les concepts fondamentaux de la lecture rapide afin de vous donner envie d’aller plus loin. Servez-vous de cette série comme d’une base et d’un point de départ pour votre propre méthode d’apprentissage.

Les deux concepts majeurs : gérer la subvocalisation et optimiser son champs de vision.

Pour chacun de ces concepts, je proposerai une technique spécifique qui améliora considérablement votre façon de lire bi idhni Llah.

1)      La vocalisation et la subvocalisation

Cette partie s’inspire d’un best-seller sur la lecture rapide écrit par Stanley D. Frank, « Remember Everything You Read : The Evelyn Wood 7-Day Speed Reading and Learning Programme » (NDT : « Gardez en mémoire tout ce que vous lisez : Le programme Evelyn Wood ou comment apprendre la lecture rapide en 7 jours », le livre n’est disponible qu’en anglais).

La vocalisation est le fait de lire à voix haute. La subvocalisation quant à elle consiste à lire silencieusement tout en prononçant les mots mentalement. La plupart du temps, lorsque nous lisons, nous subvocalisons. Le problème c’est qu’en fonctionnant de la sorte, nous lisons au rythme auquel nous parlons, ce qui nous empêche de lire plus vite que l’on ne parle.

Lorsque nous voyons une personne ou un paysage, nous n’énumérons pas intérieurement l’ensemble de leurs caractéristiques. Nous laissons plutôt le relais à notre œil qui scanne les images à partir desquelles nous stockerons les données dans notre esprit.

Notre objectif sera donc de passer de la subvocalisation à une technique de balayage vertical, c’est-à-dire éliminer le silence mental en le replaçant par la perception visuelle. Pour cela, nous déplaçons notre regard verticalement le long la page, sans lire ligne par ligne.

Cependant, il y a des domaines ou la subvocalisation reste utile, tels que la poésie, les textes denses, la relecture, les dialogues, lorsqu’on lit son roman préféré, etc. Comme je l’ai expliqué dans la première partie, vous n’êtes pas obligé d’utiliser la lecture rapide pour tout ce que vous lisez. Par contre, pour ce qui reste adapté à la lecture rapide, il faut éviter la subvocalisation.

Exercice : parler à voix haute

Prenez un livre, et consacrez 2 à 4 secondes par page, uniquement en regardant ce qu’elles contiennent. En regardant les pages, prononcez les mots clés que vous repérez et posez des questions au sujet de ces mots. Le fait de verbaliser tout cela à voix haut permet « d’occuper » votre voix interne et d’éviter qu’elle ne lise pour vous. Pendant que vous lisez à voix haute, balayez toujours les pages du regard pendant 2 à 4 secondes par page. Faites cet exercice sur 6 pages, puis revenez ici.

[Faites l’exercice]

Soyez à nouveau le/la bienvenu(e). À présent, vous remarquerez que le contenu accumulé au cours des 6 pages lues, même s’il est moindre, provient de votre « lecture visuelle » et non plus de votre capacité d’écoute interne.

Plus vous vous entraînerez à cette technique, plus vous serez capable de lire en utilisant l’apparence « visuelle » des mots dans la page ; sans avoir besoin de tests ou de vérifications supplémentaires. Votre vitesse et votre efficacité feront un énorme bond en avant incha’Allah.

2)      Technique de la vision périphérique

Cette partie s’inspire d’un ouvrage de lecture rapide écrit par Wade E. Cutler, « Triple Your Reading Speed, Fourth Edition ». (NDT : « Triplez votre vitesse de lecture, 4ème édition », non traduit en français).

C’est le mouvement oculaire qui détermine votre vitesse. En effet, votre vitesse de lecture dépend de la manière dont votre regard se déplace sur les mots. En bougeant vos yeux à la lecture de chaque mot, vous prendrez plus de temps qu’en lisant 4 ou 5 mots et en déplaçant votre regard ensuite. Un lecteur vraiment rapide est capable de lire une ligne en deux mouvements oculaires (en un seul pour des lignes plus courtes). Tel est l’objectif que nous devrions poursuivre en terme de lecture rapide.

À la lecture de cette ligne, notez la façon dont votre œil se déplace au fil des mots. Chez un lecteur moyen, l’œil tend à se déplacer le long de la ligne par une série de bref petit mouvements, s’arrêtant à peu près une fois par mot. Cela s’appelle la fixation ou les arrêts visuels par lignes. Toute diminution de ces arrêts accélérera votre vitesse de lecture.

Pour réduire le nombre d’arrêts, nous devons entraîner notre œil à élargir son champs de vision sur la page chaque fois qu’il s’arrête, en d’autres termes, qu’il se « fixe ». Cela vous demandera un certain entraînement, mais en récompense, ces efforts feront de vous un lecteur rapide inchaAllah.

Exercice 1 : 4 exemples « d’arrêts »

  • · Lecteur très lent

Vo u s L i s e z M o t p a r M o t

1 2 3 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

  • · Lecture lente mot par mot

Vous lisez mot par mot

1 2 3 4 5

  • · Lecteur avancé

Quand vous lisez mot par mot

1 2 3

  • · Lecteur rapide

Quand vous lisez mot par mot

1 2

Exercice 2 : Méthode en 2 étapes

Cet exercice est conçu pour vous aider à apprendre une technique de lecture qui ne comprend que deux arrêts ou fixations, quel que soit le nombre de mots. Si vous souhaitez tripler votre vitesse de lecture, vous devez impérativement assimiler ce qui suit.

Imaginez que la ligne que vous voulez lire est divisée en 4 parties, comme ci-dessous.

Un test de lecture | avec deux éta | pes à suivre | Le monde est génial !

.                          A                     B                   C

J’ai divisé la ligne ci-dessus en 4 partie, en utilisant 3 lignes verticales, A, B et C.

Imaginez que vos yeux soient des éponges. Maintenez votre regard sur la ligne A. Maintenant essayez d’étendre votre champ de vision et lisez aussi loin que vous le pouvez. À présent, déplacer vos yeux sur la ligne C, et répétez l’exercice (élargissez votre champ de vision et lisez ce qui se trouve autour de C).

Répétez l’exercice ligne par ligne, plusieurs fois de suite. Assurez-vous de bien élargir votre champ de vision lorsque vous atteignez chaque point. Résistez à l’envie de vous arrêter plus de deux fois par ligne, ou de scruter ou balayer visuellement les lignes. Si vous faites plus de deux arrêts, votre vision sera floue car votre œil accélérera au fil des mots, ce qui nuira à votre compréhension du texte.

Telle est la méthode en 2 arrêts. À chaque ligne, votre œil ne se déplace que deux fois. Cela requiert de l’entraînement et une fois la technique assimilée, vous parcourrez les pages en un éclair inchaAllah !

Lecteur rapide certifié

Évaluez le temps qu’il vous faut pour lire un article de 900-1000 mots. Si vous parvenez à finir un tel article en moins d’une minute, chapeau ! Vous avez parfaitement assimilé le cours de lecture rapide (et s’il vous a fallu plus d’une minute, pas de panique ! vous pouvez toujours vous entraîner).

Conclusion

À travers cette série d’articles, mon but était de vous ouvrir les portes de la « lecture rapide » en partageant avec vous quelques astuces pratiques que vous pouvez mettre en application dès maintenant ; mais aussi extraire les conseils les plus importants des 5-6 best sellers sur le sujet, des contenus vidéo et audio pour les résumer en une série de 3 articles et vous inspirer à devenir un lecteur rapide hors pair. Je pense avoir fait de mon mieux pour atteindre cet objectif. Qu’Allah accepte mes efforts et si après cette série vous souhaiter en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter la liste des ressources ci-dessous.

 

Références (NDT : seul un ouvrage est disponible en français)

1. The Complete Idiots Guide to Speed Reading – Abby Marks Beale

2. Triple Your Reading Speed – 4th Edition – by Wade E Cutler

3. « Lecture rapide » de Tony Buzan

4. Remember Everything You Read : The Evelyn Wood 7-Day Speed Reading & Learning Program by Stanley D. Frank

5. Breakthrough Rapid Reading – Peter Kump

6. Speed Reader X: Speed Reading Made Easy [Cd-Rom]

 

A propos de l’auteur : SucessMuslim est un site web de développement personnel, de coaching et de conseils destiné aux musulmans. « Le succès, dans cette vie et l’au-delà, en faisant de notre mieux » est leur leitmotiv. SucessMuslim est le premier site islamique dont les articles traitent exclusivement du développement personnel. Et c’est GRATUIT !

One Response to Les secrets de la lecture rapide (3ème partie)

  1. FATIMA ZAHRA dit :

    je suis maman de trois enfants et je dois dire que pour lire vite il faut déjà savoir lire, ce que l’école ne veut plus faire. Mon fils était en CP et j’étais effondrée sans comprendre ce qui se passait car il devinait les mots mais ne les lisait pas. Il ne savait pas lire en fait il avait appris par coeur les mots, c’est tout et les reconnaissait visuellement. J’ai compris cela quand, grâce à Allah, j’ai trouvé cette formation à la méthode syllabique destiné aux parents. cette formation sur internet faite par des musulmans a sauvé mon fils. Allez voir;
    http://instruction-publique.com/syllabique-tract1.png

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *