Khoushou : Humilité dans la prière (Partie 2)


Par Nabila Usman

Des conseils pratiques pour maintenir le khushu lors de la prière !

Relire la partie 1

Ne serait-il pas agréable d’avoir une sorte de bouclier invisible autour de nous pour éloigner toute distraction qui gâche notre prière ? Si ! Et voilà une bonne nouvelle : chacun de nous peut et devrait construire ce bouclier pour protéger sa prière, comme l’indique le verset suivant :

« et qui observent strictement leur Salât. » [23 :9]

Ce verset montre que notre prière doit être constamment protégée de tout ce qui affecte sa qualité. Prendre soin des actions de son cœur, de sa langue et ses membres au moment de la prière forme la base du bouclier protecteur du khoushou.

Dans la première partie de cet article, nous avons étudié la nature du khushu, et comment il nous affecte ainsi que notre salat. Maintenant, nous verrons quelques astuces pratiques pour développer le khoushou lors de la prière.

Quelques conseils pratique pour maintenir le khoushou

1) Le savoir

Améliorez vos connaissances en Islam. Apprenez à connaitre Allah, le Tawhid, Ses Noms et Attributs, et d’autres aspects des sciences de la Sounna. Pourquoi ? Car Allah dit

« Et c’est ainsi que, de tous les serviteurs de Dieu, seuls les savants Le craignent véritablement » [35 :28]

En ce qui concerne la recherche du savoir, le prophète avait un professeur pour comprendre la religion d’Allah : il s’agit de l’ange Jibril. Ainsi, nous devons rechercher la science sous la supervision des professeurs en sciences Islamiques et des savants (sans trop s’appuyer sur le Sheikh Google).

2) Respecter l’heure de la prière : l’acte  le plus aimé d’Allah !

Priez à temps et organisez votre vie autour de l’heure de chaque prière, et non l’inverse. Prenez comme priorité le plaisir d’Allah et non plus  le plaisir des gens. On ne peut pas dire, « Mais j’ai du travail ; je dois voir mon téléphone etc. » Ce ne sont pas des excuses valables. Mais lors d’une situation qui ne dépend pas de vous, comme pendant une formation, essayez de demander au surveillant s’il pourra vous accorder quelques minutes pour la prière. Ainsi vous aurez au moins fait de votre mieux, plutôt que de ne pas essayer du tout.

3) Chercher votre refuge auprès d’Allah

Cherchez le refuge auprès d’Allah contre Satan, en disant “Aa-udhubillahi min As-Shaitanir Rajim”  avant de commencer la prière et pendant, en cas de besoin. Commencez votre prière par Bismillah  (Au nom d’Allah). Prononcez l’invocation d’ouverture, elle  fait partie de la tradition [Sounna] du Prophète : « Ô Allah ! Eloigne de moi mes péchés comme tu as éloigné l’orient de l’occident. Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de sa saleté. Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés avec l’eau, la neige et la grêle» [Rapporté par Boukhari et Moslim]

4) Etre concentré

Les psychologues contemporains utilisent une technique très simple appelée « Thérapie Cognitive Basée sur l’Attention » pour aider une personne à rester concentrée dans le moment présent plutôt que d’être emporté par des pensées confuses, du passé ou futur tout en perdant  la relation avec la réalité. Cela consiste simplement à se rappeler  de la situation actuelle dès que vous pensez que vos pensées  vous éloignent de la présente. Avec l’entrainement, InshaAllah, nous pouvons tirer profit de cette technique pour maintenir notre khushu. Commencez par vous rappeler d’Allah quand vous prenez l’intention de faire les ablutions ; soyez attentif en faisant les ablutions ; récitez ensuite l’invocation recommandée après avoir terminé.  Tout au long de la journée, éloignez-vous de tout ce qui vous éloigne de rappeler Allah. Satan utilise différentes stratégies pour vous détourner,  donc il faut prendre conscience de ses méthodes !  Dès que vous réalisez que votre cœur et votre esprit  sont perturbés, essayez de recentrer votre attention. Plus vous le ferez, plus votre humilité augmentera Insha Allah !

5) Comprendre

Lisez le tafsir (l’Exégèse) de la Sourate Al Fatiha. Comprenez chaque verset et faites une pause entre chaque deux versets : le Tafsir d’Ibn Kathir est recommandé. Souvenez-vous, que tout  travail bien commencé est à moitié achevé ! Lisez des traductions pour comprendre chaque Sourate que vous récitez pendant la prière. Essayez d’accomplir le Tahajjud (la prière de la nuit) et récitez le Coran durant ces longues heures de la nuit, c’est un bon moment pour comprendre les mots d’Allah.

6) Visualisez

Gardez à l’esprit que vous êtes face à Allah, priez comme si vous le voyez, et si vous ne pouvez pas le faire, sachez que Lui vous voit. En récitant, visualisez les mots arabes de chaque Sourate. Ne fermez pas les yeux, mais concentrez-vous sur l’endroit du sujood.

7) N’arrêtez jamais

Prenez soin rigoureusement de votre prière, particulièrement durant les temps d’angoisse. La prière vous aidera à gérer la situation, comme mentionné dans le Coran.

« Et cherchez secours dans l’endurance et la Salat : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles » [2 :45]

Aidez les enfants à développer leur humilité et leur concentration dès leur plus jeune âge. Ne les forcez pas à faire la prière, enthousiasmez les plutôt à l’idée de la faire.

8) Bon rythme

Soyez attentif et relaxé en maintenant un bon rythme entre les différentes étapes de la prière.  Donnez un minimum de 5 secondes ou plus pour chaque action. A chaque fois que vous dites « Allahu Akbar », dites le avec votre cœur. Faites prolonger votre prosternation un peu plus que d’habitude, récitez les du’as durant celle-ci ainsi qu’avant le salut final.

9) Cela pourrait être la dernière

Avant d’approcher la prière, souvenez-vous de l’inévitable réalité : la mort. Allah nous a créés uniquement pour que nous l’adorions. Effectuez votre prière comme si c’était la dernière.

Après chaque prière, prenez l’habitude de réciter les invocations, comme conseillé par notre Prophète.

 

Après avoir lu et compris  cet article, c’est à vous de prendre un moment pour réfléchir, analyser honnêtement la qualité de votre prière, le niveau de votre foi et son impact sur votre vie. Nous sommes d’accord sur le fait que le savoir est intéressant, mais il restera inutile tant que nous ne l’appliquons pas. C’est seulement après la pratique que nous améliorons notre vie.

N’oubliez jamais de vous améliorer continuellement, n’abandonnez pas ces astuces. Elles sont fructueuses avec le temps  ne vous inquiétez  pas au début si elles n’apportent pas une solution immédiate. Souvenez-vous que la graine du khushu ne poussera qu’à petit à petit qu’avec une douce pluie de rappels du cœur, par la volonté d’Allah.

 

A propos de l’auteur :

Nabila Usman est écrivain freelance et étudiante aux Emirats Arabe Unis.
Email (en anglais) : nabila.usman@gmail.com

 

3 Responses to Khoushou : Humilité dans la prière (Partie 2)

  1. Pseudo dit :

    Assalam alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh, merci pour cette article.
    Vous avez juste oublier de rajouter quand vous parler du prophète que la paix et la bénédiction de Dieu soit sur lui.
    Merci.

    http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?topic=10573.0;topicseen
    http://www.3ilmchar3i.net/article-23422278.html

  2. ab dit :

    BarakAllah oufik pour cet article. Puisses Allah nous aider à mettre en oeuvre ses bons conseils. Amine!

  3. Myriam dit :

    Salem ahleykom,

    Qu’Allah vous recompense pour vos precieux conseils qui sont clairs. Ils ne reste plus qu’à les appliquer au quotidien inchaAllah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *