Khoushou : Humilité dans la prière (Partie 1)


Par Nabila Usman

Cet article est une tentative de rappel de l’importance du Khoushou dans notre prière, ce qui l’améliore, pourquoi nous devrions constamment nous efforcer à surveiller notre prière, et de quelques astuces pour exceller dans notre Khoushou. « Khoushou » est un mot arabe utilisé pour désigner l’humilité pendant l’accomplissement de nos prières quotidiennes. Le sens et le renouvellement du Khoushou dépend du degré « d’attention de nos cœur » pendant l’accomplissement de ce devoir quotidien envers Allah SoubhanaHou Wa Ta’ala.

Imaginez que votre patron ou professeur vous donne un travail qui doit être fait d’une manière spécifique, et terminé avant une date limite. Ensuite, vous recevez les instructions, y jetez un rapide coup d’œil en pensant « Ha ! Les doigts dans le nez, no problemo ! ». Puis vous y allez et envoyez votre travail le sourire jusqu’aux oreilles en pensant « Super, je m’en suis débarrassé à temps ». Mais à votre grande surprise, on vous dit que votre travail ne sera pas accepté parce que votre fichier n’est ni complet, ni en adéquation avec les instructions ! Il est déficient dans tous les sens du terme. Vous êtes maintenant dans une situation doublement problématique : non seulement vous êtes à cours de temps, mais vos efforts ont été vains. Puis la peur de ne pas recevoir votre prochain salaire ou augmentation vous rattrape. Vous réalisez enfin que si vous aviez fait attention aux instructions, vous auriez excellé dans ce simple travail. Une personne sage s’assurerait de lire, comprendre, et de suivre rigoureusement les instructions la prochaine fois plutôt que de perdre espoir.

Si on adapte le scénario ci-dessus à notre vie religieuse journalière, on comprend que le facteur manquant qui nous empêche de réussir dans notre prière est l’humilité ou khoushou. En occultant son importance dans la prière, nous risquons le rejet de ce bel acte d’adoration, ainsi qu’une baisse dans notre Iman.

La prière est la clé du succès dans ce monde  et dans le prochain. Mais si nous ne nous occupons pas de cette clé ou si nous la perdons, nous ne serons pas capables d’ouvrir les portes menant au bien dans cette vie et la prochaine – c’est aussi simple que cela. Une prière de mauvaise qualité revient à ne pas tirer pleinement bénéfice d’un puissant outil de gestion de notre vie, qui nous est donné par le Créateur Lui-même ! Sans aucun doute, quand notre prière est bonne, nous remarquerons que les autres tâches de notre vie se rangent à leur place facilement, Insha Allah. Les temps d’aisance deviennent plus agréables, et les temps de difficultés en deviennent facile, ou au moins supportables.

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat »  [Sourate des Croyants (Al Mou’minoun) 23 : 1-2].

Khoushou se réfère à la soumission, la douceur, l’humilité, la tendresse, et la quiétude (par amour ainsi que par crainte) dans le cœur, inspiré par la conscience de la grandeur et de splendeur d’Allah. C’est également la conscience de ses propres faiblesses, l’absence d’arrogance. Lorsque le cœur est plein de Khoushou, les membres aussi deviennent asservis par humilité à Allah SoubhanaHou wa Ta’ala .On peut croire que lorsque nos esprits sont distraits, la concentration et l’humilité dans notre prière diminuent. En vérité, c’est le cœur qui provoque l’augmentation ou la diminution du Khoushou. Le Prophète (Paix et bénédictions soient sur lui)  a dit :

« En faitil y a dans le corps un organes’il est saintout le corps l’est aussiMais s’il est malade, le corps l’est égalementCet organe est le coeur. » 

Symptomes du manque de Khoushou dans la prière

Avez-vous déjà eu l’impression, que vous (ou quelqu’un priant près de vous), faisiez le soujoud comme sur un plateau brulant ? La récitation correcte de la Sourate el Fatiha durant plus longtemps que deux de vos Rak’at ? Vous oubliez combien de Rak’at vous avez accomplis ou les sourates que vous avez récité ? A la fin de votre prière, ressentez-vous un sentiment d’incomplétude et de regret au lieu de la joie et l’accomplissement ? Est-ce que vous ressentez la prière plus comme une routine plutôt qu’un dialogue ? Si la réponse à une ou plusieurs de ces questions est « oui », alors votre niveau de khoushou doit augmenter.

Garder le Khoushou en dehors de la prière

La qualité de notre humilité et présence de cœur et d’esprit dans la prière dépend largement de nos préoccupations en dehors de la prière. On oublie souvent que Allah SoubhanaHou wa Ta’ala est notre Seigneur et qu’Il veille sur nous en permanence. Il sait que nous somme la même personne dans notre prière et en dehors. Allah ne commence pas à nous surveiller à partir du premier Takbir, ni ne s’arrête à la fin des salutations finales. Il prendra en compte chacune de nos actions, dans la prière et en dehors, ainsi que nos intentions, c’est-à-dire si elles ont été menées exclusivement pour Son Plaisir ou non.

C’est quelque-chose que nous devrions toujours avoir en tête ; peu importe ce que l’on est en train de faire. C’est cette conscience d’Allah qui est appelée « taqwa » et qui contribue grandement à développer notre Khoushou dans la prière.

Notre sœur Yasmin Mogahed a très bien résumé ces points dans son commentaire :

« Si souvent, cela nous fait mal de ne pas être capable de nous concentrer dans nos prières. Souvenez-vous, plus vous vous concentrez sur Allah en dehors de votre prière, plus il sera facile de vous concentrer sur Lui dans votre prière. Essayez le plus possible de remplir votre esprit et votre cœur avec Allah durant la journée. Parlez-lui et faite des Dou’a constamment. Cela construira votre relation personnelle avec Lui. Ensuite, allez prier sera comme rendre visite à un ami de longue date »

Notre Khoushou fluctue

En toute honnêteté, le Khoushou est quelque chose qui ne reste pas en permanence au même niveau. Regardons la réalité en face ; personne n’est immunisé contre la distraction dans la prière, et même si chacun de nous est passé par là, il n’est pas acceptable de continuer à offrir une prière sans humilité. En fait, pour cette seule raison, nous devons nous efforcer à perfectionner notre humilité dans la prière. Nous rencontrerons des distractions intérieures sous la forme de pensées, des diversions, ou un cœur absent. Nous rencontrerons aussi des distractions extérieures, ce qui arrive dans notre espace de prière ou autour. En fonction de notre état d’Iman, il y’aura des périodes de « Haut Khushu », et d’autres où le Khoushou sera en chute libre. Ainsi, le renouvellement des intentions et l’Iman sont extrêmement importants ; cela ravivera notre khoushou

C’est pourquoi notre bien aimé Prophète (Paix et bénédictions soient sur lui)  disait à ses compagnons

« ‘Renouvelez votre foi.’ On lui demanda : ‘Ô Prophète de Dieu ! Comment faire pour renouveler notre foi ?’ Il dit : ‘Répétez fréquemment la parole Il n’y a de Dieu qu’Allah (La Illaha Il-Allah). ‘» Ahmad, 2/359

Une autre chose importante dont on doit se rappeler, est qu’il nous incombe de s’équiper de connaissances sur le khoushou. Cela nous aidera à reconnaître les niveaux de fluctuations et nous poussera à améliorer notre niveau d’humilité dans la prière, pour nous permettre de réussir dans cette vie et dans l’Au-delà, InchaAllah.

Conseils pour améliorer le Khoushou dans la prière

Lorsque vous sentez que votre khoushou est en baisse, agissez immédiatement. Essayez de lire des articles utiles et de garder chaque semaine un temps pour évaluer la qualité de votre prière. Finalement, le plus important, n’oubliez jamais de demander à Allah SoubhanaHou wa Ta’ala   de vous guider sur la bonne voie, et de vous aider à développer un bon niveau de khoushou dans votre prière. Il y’a beaucoup d’invocations tirées du Coran et de la Sounna pour cela.

Le premier pas vers l’amélioration est d’être conscient d’Allah, connaitre nos défauts, et le plus important, demander Son aide et ensuite travailler pour obtenir le succès et l’excellence par le biais d’une bonne qualité de prière.

Dans le prochain article, nous étudierons différentes étapes pratiques pour atteindre le khoushou.

 

A propos de l’auteure :

Nabila Usman est une auteur freelance et étudiante qui nous vient des Emirats Arabes Unis. Pour la contacter (en anglais) : nabila.usman@gmail.com

 

4 Responses to Khoushou : Humilité dans la prière (Partie 1)

  1. IRIS dit :

    MachaALLAH quel beau rappel!
    Qu’il est important de toujours se rappeler d’ALLAH SWT dans notre quotidien et de faire des dou’as car il est tellement facile d’oublier

  2. sharmila dit :

    Mashallah, très bel article qui nous rebooste pour nous améliorer dans la prière! Que Dieu vous récompense pleinement!

  3. Tourya dit :

    Mashaallah énorme merci pour vos articles et conseils qu Allah vous récompense pour votre beau travail.

  4. L’orgueil est le pire des vices que peut avoir un musulman.Satan a été lapidé à cause de sa suffisance envers Adam(PSL).La prière suppose un recueillement, une soumission totale envers son Seigneur, créateur.Le but de la prière c’est de chercher l’agrément d’Allah(SWT) par la transcendance autrement dit le musulman doit s’élever spirituellement pour atteindre la félicité divine .Il doit se concentrer à réciter majestueusement les versets coraniques et à la perfection.Allah(SWT) nous disait dans un verset coranique qu’Il était plus proche de nous qu’une veine jugulaire.Il est donc en nous,il est présent partout et toujours même si nous ne le voyons pas.Qu’Allah(SWT) nous aide à nous débarrasser de toutes mauvaises pensées lorsque nous nous présentons à lui.Amine!dédié aussi à ma tendre mère MG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *