Critique de livre : La planète Bazar – Annie Leonard


Par Maria Islam

La planète Bazar – Comment la surconsommation détruit la planète et ce qu’il faut faire pour s’en sortir d’Annie Leonard est un livre détaillé et bien documenté, basé sur les 20 ans d’expérience et de recherche de l’auteure sur les effets de la société de consommation et du matérialisme sur l’environnement mondial. En nous présentant le cycle de vie des choses en 5 étapes : l’extraction, la production, la distribution, la consommation et l’élimination, elle nous met face à la triste réalité du désastre que nous avons créé de nos propres mains, tout en proposant des solutions pratiques pour nous redonner de l’espoir.  

Annie Leonard affirme que nos économies sont des sous-systèmes « de l’écosystème de la Terre, sa biosphère », et par conséquent, limités par l’environnement. Le fait que tout soit connecté signifie que nos besoins en produits bon marché et jetables donnent lieu à des pratiques injustes, des violations des Droits de l’Homme et un certain racisme environnemental lorsque les déchets toxiques sont jetés sans scrupule dans les régions les plus pauvres. Elle soutient qu’on ne devrait même pas jeter quoi que ce soit, mais plutôt remplacer les produits chimiques que nous utilisons lors de la production et acheter moins ; une meilleure option sur laquelle nous sommes nombreux à nous accorder. Vous pouvez d’ores et déjà vous familiariser avec le contenu du livre en regardant la vidéo de 21 minutes qu’elle a réalisée et qui a lancé toute cette aventure.

Critique :

En tant que passionnée d’Histoire, j’ai vraiment apprécié toutes les anecdotes et faits historiques qu’elle raconte puisque je n’en avais jamais entendu parler auparavant, soit parce qu’ils dataient d’une époque que je ne connaissais pas, soit parce que les médias traditionnels n’en parlent pas. Par exemple, le 3 décembre 1984, s’est produit le plus grand désastre chimique à ce jour à Bhopal en Inde lorsqu’un gaz toxique, l’isocyanate de méthyle, s’est échappé à cause d’un manque de précautions. L’incident a tué 8 000 personnes. Vingt ans après l’évènement, les survivants souffrent encore de maladies et de malformations congénitales parce que l’entreprise responsable, Dow Chemical, n’a rien fait pour remédier à la situation.

Cette histoire met en évidence la raison pour laquelle le prix que nous payons à la caisse ne reflète pas totalement le véritable coût de nos gadgets jetables et bon marché. J’ai adoré la manière dont elle a mis en valeur le biomimétisme en expliquant qu’imiter la nature est   une façon plus efficace de résoudre les problèmes que  le recours à nos méthodes actuelles. Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala) dit dans le Coran :

« Béni soit donc Dieu, le Meilleur des créateurs ! » [Sourate des croyants (Al-Mu’minûn), 23 : 14].

La solution à nos problèmes se trouve sous nos yeux, à condition que nous cessions de détruire la création et que nous commencions plutôt à l’étudier, comme tout Musulman se doit de le faire.

Après avoir achevé la lecture de ce livre, je me suis sentie épuisée – non pas à cause de sa longueur (307 pages !) ou du sujet, mais plutôt à cause de la mise en page un peu « brouillon » qui m’a obligée à rester sur le qui-vive. Dans l’ensemble cependant, j’ai apprécié la lecture de cet ouvrage qui est devenu une référence pour moi tant la recherche est impressionnante.  Par exemple j’ai découvert ScoreCard qui vous permet de connaitre le taux de pollution dans votre région (uniquement aux États-Unis) et qui sont les plus gros pollueurs. J’ai également découvert des applications de téléphone mobile que vous pouvez utiliser pour déterminer si des matières toxiques sont présentes dans vos produits (ce qui aurait d’ailleurs conduit de nombreux fabricants à supprimer les toxines).

En tant que Musulmans Productifs, nous devons être à la hauteur de critères éthiques bien plus élevés ; ce n’est pas suffisant de simplement améliorer notre productivité générale aux dépens de l’environnement. Voici donc un plan d’action inspiré du livre :

1. Achetez moins

Existe-t-il un véritable besoin ou a-t-on créé ce besoin ? Il y a une raison pour laquelle la mode change si fréquemment, les ordinateurs et les voitures changent chaque année et c’est rarement pour y ajouter des améliorations significatives, mais uniquement dans le but de renforcer la société de consommation matérialiste, une société dans laquelle la mission de chacun dans la vie est réduite à obtenir le « dernier truc » sur le marché, de vivre et de travailler pour simplement amasser plus encore et toujours.

2. Recyclez et réutilisez

Non seulement vous économiserez de l’argent mais c’est également bien mieux pour l’environnement, sans compter le fait que vous vous conformerez à un acte de la Sounna.  Allah (Soubhanahou Wa Ta’ala)  dit :

« Mais évitez tout gaspillage, car Dieu n’aime pas ceux qui gaspillent ! » [Sourate des Bestiaux (Al-An‘âm), 6 : 41]

Si vous avez besoin d’inspiration, il existe des sites comme Instructables sur lequel les utilisateurs téléchargent leurs projets de bricolage avec les instructions, des images et quelquefois même des vidéos. Une simple recherche sur Youtube peut également vous permettre d’accéder à de nombreuses démos.

3. Pensez à acheter d’occasion

Rendez-vous sur Freecycle, écrivez un email à vos amis et à votre famille ou postez votre requête sur Facebook, Twitter, ou tout autre plateforme de réseaux sociaux au lieu de toujours choisir d’acheter neuf. Ceci permettra de réduire la consommation, les amas de déchets dans nos décharges et permet de renforcer les liens dans votre communauté en échangeant des objets dont vous n’avez pas ou plus besoin contre ceux dont vous avez réellement besoin. La plupart d’entre nous possédons des choses dont nous n’avons plus besoin et ne voyons aucun inconvénient à les donner à quelqu’un d’autre qui en trouvera une utilité.

4. Utilisez des produits respectueux de l’environnement

Si nous cessons d’acheter des produits toxiques et nuisibles à la société, les fabricants finiront bien inchaAllah par ne plus les fabriquer. En fin de compte, les grandes entreprises sont motivées par l’appât du gain, peu importe les moyens employés. Utilisons-donc cette logique à notre avantage étant donné que l’usage de produits respectueux de l’environnement peut faire une petite différence dans cette catastrophe mondiale qu’est la société de consommation.

Faites vous plaisir, consommez moins de tous ces « trucs » dont vous n’avez pas réellement besoin !
Pour les produits que vous n’utilisez plus, pensez à la collecte d’appareils électroniques.

Lisez également : Az-Zouhd (l’ascétisme), un antidote à la société de consommation

À propos de l’auteur :

Maria Islam est une mère, épouse, blogueuse, activiste et étudiante américaine de confession musulmane et d’origine sud-américaine. Avec son côté intello, elle aime la lecture, la photo, la cuisine (de son propre aveu, c’est une folle de bonne bouffe), les couches lavables, les tortues, la mode et les innovations (« C’est sur TED que je me ressource ! »). Son passe-temps préféré est de lire les lignes écrites en tout petit dans les contrats et les notices pharmaceutiques, car c’est tellement drôle tout ce qu’on peut y trouver. Elle considère qu’elle a un TOC concernant la réduction des déchets et l’efficacité énergétique, elle pense que c’est probablement lié au fait d’avoir grandi dans une ferme en Amérique du Sud et plus tard, dans une usine en Amérique du Nord. L’un de ses objectifs est de venir en aide aux tortues marines en voie de disparition au Costa Rica. Vous la trouverez sur Twitter sous le pseudo @Tuttiesm. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *